Ne loupez pas Media Aces du 16 mars !

A la Grande Arche de la Défense – tout l’après-midi…

Yann Gourvennec & Hervé Kabla invitent à participer à la deuxième séance de Média Aces, ouverte à tous sur simple inscription ; j’ai bien profité de la première séance de décembre, ne me priverais pas de la deuxième (avec des ascenseurs qui fonctionnent bien, on l’espère… comme quoi, ça nous a marqué !)

Excellent programme (il va falloir choisir entre deux salles…aie ! Veolia et Medef, ou SNCF et HighCo data…désolée pour MMA et Cegos, sans doute aussi intéressant…) dispo sur http://france.media-aces.org/

Tous les éléments seront (je fais confiance à nos hôtes :-)) publiés très vite après la séance.
A vos cahiers (cartographiques, siglés Media Aces bien sûr) !

PS Yann, si l’offre de stylo (soi disant « recyclable ») tient toujours, le petit stylo Media aces n’a plus d’encre, alors plutôt que de jeter le vôtre…!

Publicités

1 portail « écolo » – communauté en construction ?

Greenzer.fr, inakis.fr, ecosapiens.com, vous connaissez ? Portails guide d’achat en ligne, ils ne vendent pas ; ils sont rémunérés sur les clics des consommateurs sur l’un des sites référencés.  Quid du contenu, de l’utilisation des médias sociaux et l’approche « communauté d’éco-consommateurs », version Greenzer…?

La société

Greenzer.fr regroupe une dizaine de personnes en France (la collaboration avec un franco-américain a amené deux sociétés à se lancer ensemble), dont Laura Pottié, à la fonction de Community Manager depuis début 2010 (c’est tout frais !) et qui a répondu à quelques questions par téléphone.

Quels objectifs d’utilisation des médias sociaux ?

Greenzer déclare avoir pour objectif global la « proximité » de ses internautes, ainsi que la visibilité et l’image (positive) du portail.

Selon alexa.com (22 février 2010), il y a 528 liens en provenance d’autres url et un ranking de 3 630ème place pour le web français ; le trafic vient, alors comment les internautes dialoguent avec la marque ?

Les moyens mis en oeuvre

Au sein du site, la communauté passe d’abord par l’inscription des internautes afin de participer à :

  • des jeux concours avec des partenaires de Greenzer
  • la rédaction de commentaires sur les articles publiés
  • la participation aux « forums » *

Ensuite, une Newsletter (étoffée) les pages Facebook et un compte Twitter permettent la publication d’infos en lien avec l’activité du site.  Mais comment fonctionnent-ils ?

L’internaute peut trouver la marque sur les pages Facebook (page principale, 1774 friends) et Twitter (1315 followers) ; mais il faut vouloir ! Le site greenzer.fr n’indique pas de façon visuelle ni très visible que la marque est présente ; il faut descendre jusqu’aux listes de contenu du site pour trouver les références.  ‘D’ailleurs, une ancienne page Facebook – de l’avant-refonte de septembre 2009 – reste affichée sans mises à jour (changement de personne responsable de la chose ; oubli dans la « to do list » lors de la migration ?!)

En terme de réponses de la part d’internautes « fans », je trouve qu’il y a un discours assez fluide sur Facebook ; sur Twitter, en revanche, il n’y a pas mal de tweets de la part de Greenzer, pas beaucoup de retweets (RT) par d’autres…faute de ? Avec 1315 followers,

Le blog, qui existait dans la version originale du site, focalise aujourd’hui sur le « dossier » du moment (à confirmer) ; Greenzer focalise ses énergies donc sur la Newsletter, les jeux concours et l’inscription libre pour encourager l’internaute à devenir « membre » de sa communauté, rôle limité aujourd’hui à la participation aux jeux concours, expression via les commentaires… cf plus haut.  Les forums cités plus haut (*), même suite à une recherche en tant que membre, m’échappent pour l’instant.

Mais ça ne fait qu’un mois que Greenzer s’alloue une Community Manager,  dont son temps n’y est pas dédié
à 100% !

Malgré le nombre de liens que Greenzer peut provoquer en « push », il manquerait à mon sens un élément plus large de communauté et un début de dialogue (les sites e-commerces « écolo » ne sont pas étrangers aux médias sociaux – et font face à la concurrence d’une offre produits de plus en plus « bio » et « naturelle » parmi les distributeurs plus classiques).

Au fait, j’étais assez déçue quand j’ai regardé Greenzer de plus près – leur image était, au moins chez moi, plus forte en terme de cohérence que le résultat d’une petite étude.  Preuve que la présentation du site est plus convaincante que la communication sur d’autres médias ?!

Qu’en pensez-vous ? Vous vous fiez à la Newsletter pour un contenu renouvelé, ou vous dialoguez avec les représentants de l’e-commerce ?

Modifs de mars :

suite à une deuxième conversation avec Laure Pottié, je rajoute :

Greenzer a rajouté les boutons Facebook et Twitter sur la home (en dessous des pubs Google, à gauche…) ; Laura a confirmé que la création de communauté n’était pas la première priorité, mais la visibilité de la marque sur des supports efficaces, sachant qu’elle n’était toujours pas à 100% sur le rôle de Community Manager.

Laura m’a également confirmé que les relations entre les sites américains et français sont toujours étroites, chacun disposant d’une liberté d’action sur son propre territoire et afin de répondre au mieux aux publics respectifs…

En attendant de savoir si j’ai gagné l’un des jeux concours (hm, j’aurais dû mettre un fil RSS…!), bonne lecture et visite !

<a href= »http://www.photo-libre.fr »>Photos Libres</a>